Savez-vous gérer votre stress en entretien d’embauche ou lors d’un examen?

Qui ne s’est pas senti un jour paralysé par le stress ? Et d’une, c’est désagréable, et de deux, cela va à l’encontre de ce que vous voulez. Au lieu de montrer votre valeur, vous perdez vos moyens.

Bon stress au mauvais stress?  Tout est est piloté par un dosage subtile d’hormones. A première vue, cela semble difficile d’y faire quelque chose, surtout quand vous êtes en train de perdre vos moyens. Et pourtant, il y a des solutions simples sur lesquelles les recherches en neuro-science apportent un éclairage intéressant.

gestion du stress

Le stress est votre allié

La première chose à faire est de comprendre ce qui se passe quand vous stressez. Quand il y a un risque, votre corps se prépare à réagir. Normal, c’est son rôle. Tension musculaire, coeur qui bat plus fort, vigilance accrue, excitation, transpiration, coup de chaud, estomac noué…  tout ça vous connaissez bien.

  • Avant un match amical, vous ressentez une excitation agréable qui vous rend plus disponible, plus performante.
  • Avant un examen, quand vous interprétez ces signes comme annonciateurs d’une catastrophe (au secours, j’ai les mains moites et le coeur qui bat trop fort!) vous risquez d’entrer dans une spirale d’angoisse et de baisse performance.
  • A contrario, pas assez de stress, c’est pas très bon non plus:  vous risquez de rater car vous n’y mettez assez du vôtre.

Une expérience a été menée auprès de 69 étudiants à l’université de Rochester aux USA: ils devaient présenter en 5 min leurs qualités et leurs défauts devant un jury plutôt hostile. Expérience stressante. Une moitié avait reçu la mise en garde suivante: “Vous allez être stressé mais c’est normal, si votre coeur bat plus fort, c’est que votre cerveau reçoit plus d’oxygène, ce qui améliore vos performances”. A l’autre groupe, la consigne était de ne pas faire attention au stress. Le premier groupe a mieux réagi et n’a pas souffert de stress négatif. Ils ont pris conscience que leur corps mettait du sien pour les aider à mieux performer devant le jury. Les symptômes ont été perçus comme des signes positifs et non comme une menace.

Chouette, mon cerveau est mieux irrigué, mieux nourri, mieux oxygéné!  

Avec le stress, votre cerveau est plus oxygéné

Avec le stress, votre cerveau est plus oxygéné

Avec le stress, le taux d’adrénaline augmente. Cela agit sur la circulation sanguine et le rythme cardiaque pour favoriser l’irrigation du coeur, des muscles et plus important, de notre précieux cerveau. Le coeur bat plus fort, vous avez chaud… L’adrénaline agit aussi sur le foie pour libérer plus de glucose dans le sang, tout comme le cortisol, appelé l’hormone du stress qui agit aussi, à la bonne dose, pour stimuler le taux de glucose dans le sang. Le but de la manoeuvre est d’apporter plus d’énergie, plus d’oxygène aux organes vitaux et au cerveau.

Petit liste des bénéfices d’avoir un cerveau bien oxygéné:

  • Vous êtes plus lucide,
  • Les pensées sont plus fluides
  • Vous vous exprimez mieux
  • Les gestes sont plus précis
  • Vous comprenez mieux et plus vite
  • Votre mémoire est activée
  • Vous êtes capable de mobiliser vos capacités et vos ressources

Cochez tout ce qui vous intéresse!

Voici un bon truc pour bien gérer votre stress la prochaine fois. Repérez les symptômes du stress qui indiquent que votre corps fait tout pour vous aider et dites-vous tout simplement, comme les étudiants de Rochester:

Chouette, mon cerveau va être bien oxygéné, je vais être plus performante.” 

 

A compléter avec d’autres trucs simples de gestion du stress

  • Respirer, souffler, ça marche aussi pour modifier les taux d’hormones et maintenir le stress à un niveau optimum . Tout est lié, le corps, le mental, la chimie du corps. Alors, ne lésinez pas sur les exercices de respiration pour calmer le mental et vous recentrer sur le moment présent.
  • Pour certains, retrouver le calme sera plus facile en écoutant de la musique, ou en buvant un thé (il parait que les polyphénols et les flavonoïdes du thé agiraient pour baisser sur un taux de cortisol trop élevé).
  • Bien dormir avant un événement important permet aussi de maintenir le taux de cortisol à un niveau modéré acceptable.
  • Pourquoi ne pas tester la posture physique de la personne sûre d’elle qui réussit, bien droite dans ses bottes, c’est super efficace pour baisser le taux de cortisol et augmenter le taux de testostérone, l’hormone qui vous donne confiance en vos capacités à réussir. Je vous invite à regarder la célèbre vidéo TED d’Amy Cuddy pour vous en convaincre.

J’espère que cet article vous aidera à donner le meilleur de vous-même lors de votre prochain challenge. Rien que de savoir que les symptômes du stress sont les signes que votre corps fait tout pour vous aider, cela devrait vous aider. Pensez-y la prochaine fois: dès que votre coeur se mettra à battre fort, imaginez que votre cerveau est en train de bien s’oxygéner pour être très performant.

Si cela ne suffit pas, il est parfois nécessaire de travailler sur le mental, les croyances limitantes , les peurs irrationnelles qui provoquent un stress trop important.  Je peux vous aider à vous préparer mentalement avant une épreuve, un entretien, un RV important comme si vous étiez un sportif de haut niveau avant une compétition.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *