Comment trouver un job aux USA quand on est une femme expat?

Sophie Landrieux, docteur en gestion, vit aux États-Unis depuis huit ans. Elle est l’auteur de « Chroniques de l’Amérique au quotidien : une Française décrypte l’American way of life » disponible sur Amazon. Invitée sur le blog de Graines d’Expat, voici son analyse du marché du travail pour les femmes aux USA et ses conseils pour trouver un job en tant que femme expat. 

seattle-graines-d-expatAux USA:  un contexte peu  favorable aux mères qui travaillent.  

Nombreuses sont les mères américaines qui “choisissent” de faire une pause dans leur carrière suite à la naissance de leurs enfants. Elles ne sont en effet que 61% à travailler à temps plein ou partiel si elles ont au moins un enfant de moins de trois ans. La part des femmes au foyer augmente depuis 1999 ; en 2014, 29% des mères ne travaillent pas en dehors de la maison.

Différents facteurs contribuent à cette situation : le contexte économique, le peu d’entreprises qui proposent des congés maternité rémunérés, le nombre réduit de semaines de vacances pour les salariés, l’absence d’école maternelle gratuite dans la plupart des Etats américains, la hausse du prix des crèches, le fait que l’école termine tôt et que la mère endosse souvent le rôle de taxi pour conduire les enfants à diverses activités artistiques, sportives ou de soutien scolaire qui sont une partie essentielle de l’éducation des enfants… Il faut ajouter à cela la persistance d’attentes sociales quant au rôle de mère. Seuls 21 % des Américains pensent que le travail à temps plein des mères de jeunes enfants est une bonne chose pour la société. Il peut dès lors s’avérer vraiment difficile pour les femmes de concilier travail et famille.

Mais ne perdez pas espoir ! Voici des pistes pour trouver un job malgré tout

La plupart des stratégies traditionnellement suggérées aux conjointes accompagnatrices demeurent valables aux Etats-Unis. Constituez-vous rapidement un réseau professionnel (y compris via les réseaux sociaux), par exemple en vous appuyant sur les chambres de commerce franco-américaines ou les associations professionnelles de votre domaine. Faites du bénévolat pour rencontrer du monde, mieux comprendre les Etats-Unis et valoriser votre CV. Suivez une formation. Voyez un coach pour effectuer un bilan dans votre carrière et vous aider à réécrire votre CV à l’américaine.

Il existe par ailleurs de nombreux programmes pour aider les femmes à se réaliser professionnellement, comme par exemple les cercles « Lean in » créés suite au succès de l’ouvrage du même nom de Sheryl Sandberg. Le site Mom Corps recense des offres d’emploi « flexibles » provenant d’employeurs soucieux de l’équilibre travail-famille. Aujourd’hui de nouvelles organisations (comme Après, iRelaunch, Path Forward) se créent pour permettre aux femmes de reprendre le travail une fois que leurs enfants ont grandi, notamment en réalisant des stages de milieu de vie (midlife internships). Ces stages doivent leur permettre de réintégrer la vie professionnelle après une longue coupure, en actualisant leurs compétences et en réactivant leur réseau professionnel.

Dernier conseil. N’essayez pas de cacher un trou dans votre CV. Expliquez honnêtement à votre employeur potentiel que vous avez pris du temps pour élever vos enfants (ou suivre votre conjoint en expatriation). Il comprendra d’autant mieux que la part de femmes faisant ce choix demeure élevée aux Etats-Unis. Soyez persévérante et ayez confiance en vous. Votre « rêve américain » est à portée de main.

Merci Sophie pour ces conseils précieux. Je vous conseille d’acheter son livre pour en savoir plus sur l’american ways of life et ainsi mieux connaitre votre marché du travail potentiel.

Quelques liens utiles :

Mom Corps : https://www.corpsteam.com/

http://www.pathforward.org/

www.irelaunch.com

http://apresgroup.com/

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *