5% des conjoints partent avec un contrat (article 3/ 3)

Ceci est le dernier article d’une série de 3 articles sur le sujet…

Après la réflexion ….
Dans les 2 articles précédents je vous invitais à prendre le temps de réfléchir à votre projet professionnel afin de :

  • faire un point sur vos compétences
  • réaliser une étude du marché de l’emploi local
  • vous informer sur l’aspect juridique du travail à l’étranger
  • connaître les statuts possibles pour travailler
  • découvrir les principaux organismes qui embauchent


Place à l’action!
Ceci étant fait, c’est le moment d’agir. Vous pouvez répondre à des offres d’emploi, activer votre réseau, créer votre système de soutien…

Où dénicher les offres d’emploi ?
Comme en France, une petite fraction des emplois est pourvue par le biais des annonces et des offres. Même si les chances sont assez minces, vous pouvez y jeter un coup d’œil. D’autant plus que cela vous donne aussi des infos sur le marché de l’emploi local, les secteurs qui embauchent, le type de profil recherché… vous faites d’une pierre deux coups!

Voici quelques sites qui proposent des postes à l’étranger…


 Dénicher des offres par votre réseau…
La grande majorité des postes n’est pas publiée… Rien de nouveau sous le soleil. Vous avez donc intérêt à développer et activer votre réseau pour dénicher un travail. Via votre réseau, vous augmentez votre visibilité, vous faites savoir que vous cherchez un poste, vous êtes tenue au courant des postes à pourvoir…

En plus de votre réseau classique (famille, amis, anciens élèves de votre école, collègues, relations de travail,…), vous pouvez aussi activer votre réseau international. Si votre réseau international est encore tout petit, c’est le moment de le développer via les sites de réseaux professionnels, les associations d’expatriés…

Via sites Linkedin, Viadeo, Facebook

  • Mettre à jour votre profil (en français/ anglais, voire langue locale) et annoncer que vous cherchez un poste.
  • Vous inscrire dans les groupes d’expats, les groupes professionnels, et participer aux forums de discussion
  • Contacter les expatriés sur place pour obtenir des informations sur le marché du travail, les entreprises, etc…


Via les associations d’expatriés locales

  • Contacter par téléphone les membres du bureau des associations. Ils sont une excellente source d’information sur la communauté des expatriés, les entreprises qui embauchent des expats… Ils pourront vous mettre en contact direct avec d’autres personnes sur place.

Voici une vidéo qui vous donne quelques infos sur comment activer votre réseau en expatriation.



 Avez-vous créé votre réseau de soutien?

Chercher du travail demande de la constance, des efforts. Il y a des moments de découragement, de lassitude. C’est une période souvent stressante qui demande de faire des efforts, d’avoir le cran de décrocher le téléphone ou se préparer pour un entretien par exemple.

Cela vous semblera plus facile si vous créez votre propre réseau de soutien. N’hésitez pas à en parler autour de vous, à vous entourer de quelques personnes, véritables “supporters” de votre projet d’expatriation. Vous choisirez des personnes naturellement positives et encourageantes avec qui vous vous sentez en confiance. Vous pouvez par exemple parler de vos démarches, succès et difficultés à un ami, votre conjoint.

Plus en confiance, soutenu dans les moments importants, vous mettez toutes les chances de votre côté pour réussir vos démarches et emporter la décision dans les entretiens d’embauche. Vous pouvez aussi vous adresser à un coach d’expat, il pourra vous écouter, vous guider pour gagner en efficacité, pour aplanir les difficultés… Se créer un réseau de soutien est une des clés du succès pour retrouver du travail. Ne vous en privez pas!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *