Transition de carrière: êtes-vous bloqué en automne?

Une transition de carrière peut se vivre comme un passage de saisons. C’est en tout cas l’hypothèse du coach en transition, Frederic Hudson. Connaitre ce modèle permet de mieux comprendre ce qui vous reste à faire (ou ne pas faire) pour revenir dans la belle saison.

 

 ETE : la phase de lancement

naples-oranger-graines-d-expatTout va bien! Vous savez pourquoi vous vous levez le matin: votre travail vous donne de l’energie, du plaisir, il a du sens. Vous avez des projets, des réussites, de bons contacts: vous cueillez les fruits de vos efforts, c’est l’été. Dans cette phase vous vivez principalement une expérience positive.

Que faire pour rester en été? C’est simple, vous avez besoin d’avoir régulièrement de nouveaux challenges à relever, de sortir de la routine avec des projets nouveaux. Sinon, vous basculerez naturellement en automne.

 

AUTOMNE : le marasme

Entre vous et votre travail, la lune de miel est terminée, c’est la fin de la belle saison. La routine s’installe avec son lot de découragement, d’agacement, de frustration. Vous pouvez aussi vous sentir comme cela si vous avez accepté un poste subalterne en local faute de mieux pour accompagner votre conjoint expatrié, mais une fois la nouveauté passée, vous vous ennuyez rapidement.

Comment sortir de l’automne? 

C’est possible de revenir en été en cherchant de nouveaux challenges, en délégant certaines tâches barbantes, en vous recentrant sur ce qui vous plait le plus. Vous pouvez aussi tenter de renégocier votre mission ou trouver un poste similaire dans une autre société.  Si ce n’est pas possible, vous allez continuer votre transition et passer en hiver.

 

HIVER : le cocooning

90792288Rien de va plus! Les jeux sont faits, vous n’en pouvez plus de ce travail. Vous savez qu’il n’y aura pas de retour en arrière possible. Période inconfortable, sans visibilité, vous éprouvez plutôt des sentiments de tristesse, lassitude, abattement ou solitude.  Vous avez d’ailleurs tendance à vous replier sur vous-même, à limiter vos activités. Une tendance cocooning dont vous auriez tord de l’économie car elle vous permet de vivre une période de changement profond et structurant. Mine de rien, vous êtes en train de faire le tri de ce que vous voulez et ne voulez plus.  Vos priorités se modifient, vous découvrez des aspirations oubliées. Comme l’arbre en hiver, vous plongez dans os racines pour retrouver votre sève, vos valeurs, votre potentiel, ce qui vous motive.

Comment en sortir?

Pas trop vite! Vous devez vous accorder du temps, réfléchir à vos envies, clarifier vos projets. Quelquefois, ne rien faire du tout est encore la meilleure façon de traverser l’hiver. Vous pouvez cependant envisager de faire un bilan de carrière pour approndir votre réflexion. Toute activité créatrice, de ressourcement sera aussi la bienvenue:  peinture, musique, pleine conscience, marche, lecture, à vous de choisir! Vous avez besoin de retrouver le fil rouge de votre parcours et donner du sens à votre prochain chapitre de vie.

 

PRINTEMPS : le renouveau

Ca y est, vous avez à nouveau des idées, des envies! Cela bourgeonne encore timidement, mais ce n’est plus l’hiver. Vous avez retrouvé le chemin de ce qui fait sens pour vous. L’energie revient, la confiance aussi, vous vous sentez plus léger, décidé, joyeux. Cette phase est un temps de préparation pour expérimenter de nouvelles pistes, prendre des contacts.

Comment revenir en été?

Le printemps, c’est une période de mise en mouvement. Après le cocooning, vous passez en mode action. Vous devez encore affiner votre projet professionnel:  rencontrer des personnes, chercher des informations, réécrire votre CV, identifier des formations. Petit à petit, cela devient plus clair et enthousiasmant. Bingo, vous êtes prêt à passer en phase d’été.

En quelle saison êtes-vous actuellement?

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *