Le grelin est une voix intérieure qui nous dit des messages négatifs, des croyances limitantes

Coaching de carrière: une séance avec Anne

Coaching de carrière: une séance avec Anne

Anne m’avait envoyé un mail: «Je n’avance plus, j’ai fait des recherches sur internet et je n’ai rien trouvé ».

Expatriée en Asie, et maintenant aux USA, Anne s’ennuie: elle ne travaille plus et s’occupe de son enfant. En France, elle manageait une équipe de 20 personnes et était impliquée à 200%. Depuis quelques semaines, elle réfléchit et met en perspective son parcours personnel, sa carrière grâce au bilan de compétence . Elle veut choisir un projet professionnel ayant du sens, compatible avec sa vie de famille nomade.

En début de séance, Anne raconte les démarches qui n’ont pas donné de résultat concret. Elle s’est perdu dans les recherches sur internet. Elle est un peu découragée.

Une petite voix intérieure s’exprime dans son discours : «J’ai peur de rater», «Je crains de vivre un echec». C’est ce que j’appelle la voix de son Gremlin personnel. C’est un petit personnage imaginaire qui nous susurre des messages négatifssur nous-mêmes. Le Gremlin est présent lorsque nous devons affronter des situations stressantes ou nouvelles . La plupart du temps, on ne l’entend pas, il agit en douce pour modifier nos émotions et nos comportements.

Messages négatifs du Gremlin, pas d’organisation: Anne préfère fuir la situation en faisant autre chose à la maison.
En séance, Anne prend conscience de l’effet des messages de son Gremlin: perte de confiance et plus d’envie de faire les recherches.

cahier-pour-prendre-des-notes

Puis nous travaillons ensemble sur les projets qui l’intéressent. Elle réalise avec surprise que ses recherches soit-disant sans résultat lui ont permis de se faire une idée plus précise de se qu’elle veut et ne veut pas faire. En triant les idées avec l’aide d’un mindmapping, apparaissent plus clairement un plan à court terme (trouver un petit job alimentaire dans un environnement plaisant pour progresser en anglais) et 3 plans long terme (devenir psychologue pour accompagner les enfants en difficulté/ écrire un livre lié à son expérience humanitaire/ devenir consultante en management).

Lorsque je la confronte à son soucis d’organisation, Anne imagine une méthode qui lui convient bien. Elle prendra un cahier, découpé en 4 sections pour noter les recherches. Cela sera comme un journal annoté, daté, une trace du travail accompli.

A la question: «Que vas-tu faire maintenant?», Anne a le sourire, elle a plein d’idées sur comment avancer d’ici la prochaine séance.

Si comme Anne, vous êtes bloqué dans vos recherches professionnelles, je vous suggère de travailler avec un coach d’expat qui vous aidera à dépasser vos limites et vous ouvrir à d’autres possibilités.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *